Siège social:
2 Rue Jean Gabin – 94410 Saint Maurice

Contactez Dan au 06.10.50.40.61

#anavim_kosherwine

  • No products in the cart.
  • No products in the cart.
d

Anavim

Comment déguster du vin ?

Que vous soyez un professionnel ou un simple novice, la dégustation d’un vin est toujours un exercice compliqué. Comment tenir le verre ? Quelle méthode adopter ? Autant de questions que vous vous poserez à ce moment. Voici donc nos astuces pour vous aider.

Faîtes appel à vos sens

Eh oui ! La dégustation du vin (qu’il soit blanc ou rouge) fait appel à un vocabulaire particulier. Étant donné que c’est un moment exceptionnel, vous devez vous baser sur vos sens afin de déceler tout ce qu’il faut savoir sur cette bouteille de vin.

La vue : pour admirer le vin

C’est la première étape de la dégustation du vin. En vous servant de vos yeux, vous observerez attentivement le vin. Ici, il s’agit de plonger le regard dans la robe du vin. Autrement dit, vous devez découvrir son apparence, sa couleur ainsi que sa limpidité. Ses éléments donneront des indications spéciales sur la qualité et surtout la nature du vin que vous allez goûter.

Le nez : pour sentir le vin

Le nez du vin succède à la vue. Il vous permet de comprendre facilement la nature d’un vin en le ressentant. N’hésitez donc pas à vous servir de votre nez. Une fois que vous l’utiliserez, ce sera plus simple de découvrir la saveur de votre vin. Pour utiliser ce sens à bon escient, basez-vous sur deux petites astuces.

La première est de sentir le vin sans l’aérer. Cela vous permet de reconnaître les atouts et les défauts du vin. Si vous remarquez que les arômes du vin sont peu développés, ce sera plus facile de trouver sa nature.

La deuxième astuce est de sentir le vin lorsque ce dernier est aéré ou ouvert. À ce moment, les arômes seront bien plus présents et vous n’aurez pas de mal à les détecter. En outre, sachez que le nez peut vous permettre de découvrir trois grandes familles d’arômes :

  • Les arômes primaires (provenant du cépage),
  • Les arômes secondaires (issus de la fermentation) et
  • Les arômes tertiaires (originaires de l’élevage du vin).

Aussi, n’oubliez pas de faire tourner le vin dans votre verre et le humer pour obtenir un meilleur résultat !

La bouche : une étape importante

C’est l’étape ultime pour déguster un vin et reconnaître sa qualité. Pour passer cette étape, vous devez imbiber votre bouche du vin, comme vous le faîtes souvent pour un bain de douche. Lorsqu’il sera dans votre bouche, il faudra prêter attention à trois phases principales.

D’abord, évaluez la puissance du vin en l’attaquant. Faîtes le tourner dans votre bouche avec des mouvements de mâchoire et de joues. Ensuite, mettez le vin au milieu de votre bouche pour découvrir ses saveurs. Ainsi, vous ressentirez l’acidité du vin blanc ou les tanins du vin rouge. Pour finir, avalez complètement le vin et laissez-le glisser dans votre gorge.

Bien sûr, vous ne pourrez effectuer ces mouvements qu’avec du bon vin. À ce propos, sachez que nous sommes spécialistes du vin casher et nous vous offrons la possibilité de vous procurer les meilleurs vins casher sur le site https://anavim.fr/ de manière sécurisée.

L’oreille pour entendre les bruits du vin

Cela peut paraître fou. Pourtant, l’ouïe est l’un des sens les plus mobilisés pour une dégustation de vin. En effet, il sera utilisé pour reconnaître le bruit produit par un vin. En effet, la plupart des vins (les vins naturels, par excellence) produisent un bruit particulier une fois qu’on les rapproche de son oreille. Alors, n’hésitez pas à utiliser ce sens. Ce sera d’ailleurs une bonne façon de prouver votre professionnalisme !

Post a Comment

Parlez moi !
1
Besoin d'aide ?
Bienvenu sur Anavim, n'hésitez pas à me parler si vous avez besoin d'aide, je suis là pour vous aider.